Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde d'Elora

Lettre ouverte aux soldats anonymes du 6 juin 1944

4 Janvier 2010, 20:34pm

Publié par elora27

Je viens de faire mes fonds de tiroir et j'ai retrouvé ce texte que j'avais ecrit pour un cours de français lors de mes années de Lycée. Le sujet était : "Ecrire une lettre à un soldat mort ou vivant de la seconde guerre mondial".

"Le 6 juin 2004
A Caen
 
A la mémoire des morts et des vivants.
Soldats,

Vous qui étiez d’horizons divers, vous qui ne parliez pas la même langue, vous qui n’aviez pas le même dieu. Vous avez brisé vos différents pour venir sur notre Terre normande, au nom de la liberté.
Quelles étaient vos pensées lors du départ de votre patrie ? Qui parmi vous n’a pas eu de regret de laisser ces projets en suspens ? Qui de vous n’a pas eu peur de ne jamais revoir sa fiancée, sa femme, ses parents, ses enfants, ses frères et sœurs ? Qui de vous n’a pas eu soif d’aventures vers de nouveaux horizons ? Chacun de vous a eu une pensée pour les siens et pour sa vie, avant de poser le pied sur la terre normande. Puis dans le feu de l’action, la seule chose qui comptait était de rester en vie.
Combien d’entre vous n’a jamais vu le jour se coucher ce 6 juin 1944 ? Combien d’entre vous y ont perdu un ami, un frère, un camarade ? Nul ne le saura jamais vraiment, car vous étiez des milliers ce fameux jour à être venu vous battre sur nos plages.

A la sueur de votre front et de votre sang, vous avez combattu dans nos villes, dans nos villages, dans nos champs, pour repousser un idéal faux : le Nazisme.
Pourtant parmis vos ennemis se trouvaient des hommes tout comme vous loin des leurs, loin des villages qui les avaient vus grandir. Certains de ces hommes étaient contre la politique de leurs dirigeants et ils avaient les mêmes idéaux que vous. Mais eux qui ne voulaient pas se battre, ils n’avaient pas eu le choix. Vous, eux, avaient du défendre chèrement vos vies….

Aujourd’hui, ce n’est pas seulement à nos libérateurs que j’écris. Mais aussi à ceux qui ont été leurs ennemis, à tous les soldats de cette maudite guerre quels qu’ils soient….
Nous ne devons jamais oublier notre passé, car nous construisons notre futur sur les bases du passé, sur nos erreurs et sur nos alliances.
Nous nous devons de nous remémorer chacun de vous, pour vous remercier d’avoir sauver nos grands-parents de la folie de certains hommes. Je vous remercie en ces mots de m’avoir donné le droit d’exister et de vivre libre sur la Terre de mes ancêtres…

Une jeune Normande"

Cette lettre a été donnée au mémorial de Caen, avec toutes celles de mes camarades. Elles ont été remises le 7 juin 2004 à des vétérans canadiens.

"Posez-vous la question : suis-je digne qu'un homme soit mort pour moi ?"

 

 

Commenter cet article