Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde d'Elora

Journal de …

22 Janvier 2016, 18:10pm

Publié par elora27

Editeur : Gallimard
Collection : Mon Histoire
 
Journal de Briséis : Les cendres de Pompéi ( 79 aprés J-C)
Auteur : Christine Féret-Fleury
Histoire : Agée de 15, Briséis est originaire de Grèce. Elle y vivait paisiblement avec sa famille quand un jour, des pirates ont débarqué, ont tué sa mère sous ses yeux et l'ont emmenée pour qu'elle soit réduite en esclavage. Elle devient donc la propriété d'Afrikanus, un patricien de Pompéi, tenant un lupanar, un lieu de prostitution. Pour l'instant servante et musicienne, Briséis est promise à devenir une prostituée dès qu'elle sera devenue une femme. Railleries, humiliations sont son quotidien. Elle consigne son vécu sur des tablettes de cire qu'elle cache. Mais Briséis veut fuir avant d'être prostituée. Son ami Lucius l'aide et la cache chez Martia. La jeune fille change d'apparence physique et devient Terentia pour que personne ne puisse la retrouver. Afrikanus est très certainement à ses trousses. Présentée comme la nièce de Martia, Terentia l'aide dans sa foulonnerie. Et puis, un jour, la terre tremble et un épais nuage de poussière et de cendres s'abat sur la cité de Pompéi. (source histoiredenlire.com)
Mon avis : On s'attache rapidement à Briséis, on tremble pour elle. Mais on sait qu'elle est assez forte pour s'en sortir. A la fin, on ne lui souhaite que de trouver le bonheur avec son compagnon de fuite. Un roman interessant sur la vie à cet époqueque je conseille pour ceux qui aime les histoire qui se passe dans l'antiquité...
 
 
Journal d’Alba : Au temps des martyrs Chrétiens (175-178 après J-C)
Auteur : Paule de Bouchet
Histoire : Alba fait partie d’une famille de patriciens installés à Lugdunum (Lyon), sous domination romaine. Des rumeurs courent sur une secte de chrétiens récemment apparue dans la région. Lorsqu’elle apprend que sa meilleure amie et son précepteur en font partie, Alba est troublée. Peu à peu, elle s’intéresse à cette religion. Touchée par le message de paix et de fraternité, elle décide de se convertir malgré les persécutions qui frappent durement les chrétiens. Certains d’entre eux sont torturés et condamnés à mort dans l’arène, livrés aux lions. Pour échapper à ce sort, Alba doit s’enfuir. (source editeur)
Mon avis : Dans la même collection et du même auteur, j’avais déjà lu « Dans Paris occupée » que j’avais dévoré en quelques jours, tout comme celui-ci.
Nous découvrons Alba, 12 ans, qui nous fait découvrir sa famille, ses amies et sa ville. Puis, Alba fait la connaissance des premiers Chrétiens. Très vite, elle est attirée par cette nouvelle religion. Mais Alba finit par être déchirée entre sa famille et sa nouvelle foi. Malgré ses doutes, elle restera fidèle à ce qu’elle croit.
Une histoire qui nous fait découvrir les premières cruelles persécutions des Chrétiens dans l’empire romain…
 
Journal de Louba : A l'aube de la révolution Russe (1916-1917)
Auteur : Anne-Marie Pol
Histoire : Liouba a quatorze ans. D’origine française, elle est pensionnaire à l’École du Ballet impérial de Saint-Pétersbourg. La guerre contre les Prussiens n’a rien changé à son rêve de devenir danseuse car dans le cocon de l’école, les futures ballerines sont à l’abri de la réalité. Liouba attend donc la victoire du tsar Nicolas II, travaille dur et rêve du bel indifférent Georgy. Mais l’assassinat de Raspoutine va tout bouleverser. (source editeur)
Mon avis : Nous suivons Liouba, une jeune fille partagée entre deux cultures : française et Russe. Elle nous fait partagé son quotidien dans l'école Impérial de danse où elle vit depuis l'âge de 8 ans. Surprotégé entre les murs de son école, Liouba ignore tout de ce qui est entrain de se passer à l’extérieur... Au début l'histoire était passionnante. Puis vers la fin, j'ai trouvé que cela finissait vraiment en queue de poison, on ne sait même pas comment s'en est sortie Youli ! Franchement, très déçu par le titre de cet collection, à éviter !
 
Janvier 2016 : Rajout d'un ouvrage
février 2015 : création de la fiche

Commenter cet article