Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde d'Elora

La première Guerre Mondiale : 1914-1918

3 Août 2014, 19:51pm

Publié par elora27

Pour le 100ème anniversaire de la déclaration de la première guerre, j'ai envie de vous parler de romans ou de films que j'ai lu ou vu  traitant de ce sujet (la liste sera completé au fil de mes lectures) ...

Littérature jeunesse

Pendant la grande Guerre : Rose France 1914 - 1918 de Thierry Aprile, Nicolas Thers (illustrateur) et Nicolas Wintz (illustrateur) - (Gallimard) - 2004
L'histoire : Rose, neuf ans, raconte sa vie au fil des jours en France, entre 1914 et 1918, dans son journal. Sa maîtresse lui a expliqué que c'était la meilleure façon de se préparer à la dictée et à la rédaction du certificat d'études. Elle habite à Lens, au nord de la France, dans une région envahie par l'armée allemande. Elle doit traverser le pays et se réfugier dans le département du Gers, dans le Sud-Ouest. Elle découvre la vie à la campagne mais aussi les privations et les souffrances des «poilus» que raconte son père dans ses lettres.
Mon avis : Un trés bon Docu-fiction, relatant la vie quotidien et militaire des Français pendant la première guerre mondiale. Chaque page du journal de Rose est accompagné d'un onglet avec des informations documentaires du sujet d'evoque Rose. A mettre dans toutes les mains.
 
Le journal d'Adèle de Paule du Bouchet (Gallimard) -
L'histoire : Jeudi 30 juillet 1914... Adèle commence le journal qu'elle a reçu pour Noël : un ami, auquel elle peut raconter sa vie, confier ses espoirs, ses craintes et ses secrets. Les années passent dans le petit village de Crécy, en Bourgogne, rythmées par les travaux des champs, les nouvelles du front... La guerre tue, mutile, affame les gens de « l'arrière », endeuille les campagnes. Adèle grandit et rêve de devenir institutrice dans un monde meilleur...
Mon avis : Au début de l'histoire, Adèle qui à bientôt 14 ans, commence son journal. Nous suivons ses peines et ses joies tous au long de la guerre. On partage son quotidien et nous la voyons grandir au fil des pages. Un roman epistolaire poignant sur une époque pas si loin de nous, à découvrir pour les jeunes, mais aussi par les plus grands...
 
La marraine de Guerre de Catherine Cuenca - (Hachette) - 2002
L'histoire : Pendant la guerre de 14-18 un jeune poilu enfoncé jusqu'au cou dans sa tranchée boueuse et sanglante, ne garde le moral que grâce au courrier de sa marraine de guerre. Malgré la misère de ses camarades de feu, le jeune homme rêve de rencontrer celle-ci tout en redoutant cette visite qui lui enlèvera tout le mystère qui l'auréole.
Mon avis : Un roman assez court qui nous raconte la dure réalité d'une jeune poilu de 22 ans qui survit à l'enfer des tranchers grace aux lettres qu'il reçoit de sa marraine dont il ignore tout. Toute l'histoire se passe du point de vue d'Etienne, nous vivons son quotidien, nous partageons ses peurs, sa colère et sa joie à sa rencontre avec Marie-Pierre. Un roman à faire découvrir à partir du collége...
 
L'ennemi de Davide Cali et Serge Bloch - (Sarbacane) - 2007
L'histoire : C'est la guerre et chacun attend d'attaquer caché dans sa tranchée, l'ennemi est méchant et sans pitié , c'est écrit dans le manuel. Et si l'ennemi n'était pas un monstre mais un être humain comme nous...
Mon avis : Un album qui décrit avec des mots simples l'absurdité de la guerre et la dénonce. Un livre à mettre dans toutes les mains...

 

 

Films

Un long dimanche de fiançailles (film de Jean-Pierre Jeunet - 2004)
L'histoire : En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d'autres, il est "mort au champ d'honneur". C'est écrit noir sur blanc sur l'avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d'admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait !
Elle se raccroche à son intuition comme au dernier fil ténu qui la relierait encore à son amant. Un ancien sergent a beau lui raconter que Manech est mort sur le no man's land d'une tranchée nommée Bingo Crépuscule, en compagnie de quatre autres condamnés à mort pour mutilation volontaire ; rien n'y fait. Mathilde refuse de lâcher le fil. Elle s'y cramponne avec la foi du charbonnier et se lance dans une véritable contre-enquête.
De faux espoirs en incertitudes, elle va démêler peu à peu la vérité sur le sort de Manech et de ses quatre camarades.
Mon avis : Une magnifique histoire d'amour, Mathilde fera tout pour retrouver celui qu'elle aime. Elle se rattache à son fil et elle menera son enquête envers et contre tous. Ce film m'a vraiment touché, mais je vous conseille aussi de lire le livre qui est plus complet.
 
Le porteur de Destin (telefilm de 1999, non disponible en DVD)
L'histoire : La Première Guerre mondiale a brisé ses rêves. A dix-neuf ans, Antonin Chèze, fils de paysans aisés, survit à la balle qui lui arrache le bras. Mais de retour au village, il doit renoncer à diriger le domaine de ses parents. Et découvre que celle qu'il aime en a épousé un autre... Antonin devient facteur à pied. De maison en maison, il s'introduit dans la vie des gens, distribuant les bonnes mais aussi les mauvaises nouvelles, celles après lesquelles la vie n'est plus jamais comme avant. En portant celui des autres, Antonin redevient maître de son destin. Et, peu à peu, réapprend à vivre, à aimer, à semer, à récolter...
Mon avis : Je n'ai malheureusement pas pu revoir ce teléfilm (Alors que j'en ai une copie sur VHS... Pas facile de lire du VHS sur un lecteur DVD ^^). Mais j'en garde un trés bon, une belle histoire du destin d'Antonin qui fauchait en pleine jeunesse, doit réapprendre à vivre, en sachant qu'il a tout perdu de la vie qu'il voulait. Ce telefilm m'avait beaucoup marqué lors de son passage TV sur France Television... A quand une sortie en DVD ?
 
Jeanne, Marie et les autres (telefilm de 2000, non disponible en DVD)
L'histoire : Les dures réalités de la Première Guerre mondiale contraignent les femmes à endosser les responsabilités économiques traditionnellement dévolues aux hommes. Août 1914. L'ordre de mobilisation générale tombe. Au moulin à huile de la Laouza, Jeanne et Marie font leurs adieux à leurs maris respectifs, Auguste et Antoine. L'instant est triste, mais on se propose d'aller étriper du «boche» et de contraindre le Kaiser à rendre l'Alsace-Lorraine. La réalité est moins enchanteresse. Les hommes partis, il faut faire tourner le moulin. Jeanne et Marie embauchent trois femmes du village. Très rapidement, les nouvelles du front apportent leur lot de chagrin et de désespoir. Antoine, l'époux de Marie, rendu aveugle, est démobilisé. Fataliste, il accepte sa nouvelle condition, mais Marie ne se résigne guère, à 24 ans, de voir son rôle de pimpante épouse se transformer en guide pour aveugle. Revendiquant sa liberté, elle heurte la sensibilité des autres femmes du village...

Commenter cet article